Introduire de l’agilité dans son SI : l’exemple de la Ville de Laval

Photo : Vincent Champagne, radio canada

La Ville de Laval envisageait plusieurs changement dans son Système d’Information pour des logiciels libres mais ne savait pas comment organiser cette transformation.

Nous leur avons présenté notre offre de SDOS, (Schema Directeur Open Source), et avons profité d’une période de rénovation pour introduire de l’agilité et plus de sécurité au cœur de leur SI.

L’objectif étant de minimiser les coûts d’entretien, et d’optimiser l’efficacité et l’utilisation massive des solutions libres sélectionnées à intégrer.

Déroulement du SDOS sur 6 semaines pour la Ville de Laval :

  1. Contexte Stratégique : Nous avons tout d’abord réalisé une analyse de contexte, en faisans une dizaine d’entretiens à plusieurs niveaux (DSI, architectes, analystes, techniciens).
  2. Contexte technologique : Nous avons ensuite établi une cartographie des technologies utilisées, qui servira de base à notre étude
  3. Inventaire des opportunités : Nous avons ensuite rédigé une liste d’opportunités de migration vers l’open source en fonction de vos technologies utilisées actuellement à la Ville de Laval, et des besoins en agilité et contraintes de sécurité exprimés dans la première étape.
  4. Plan d’action : En fonction du TCO de chaque opportunité décelée, nous avons proposé un plan d’action pour les technologies open source pertinentes.
  5. Livraison : Au travers d’une soutenance, nous avons finalement délivré les recommandations de LINAGORA concernant le plan stratégique et l’entrée de l’open source dans le SI d’Hydro-Québec. En parallèle, nous avons livré le compte rendu des entretiens, le documents d’évaluation d’opportunités open source et notre document de recommandation.

 

En résultat, la Ville de Laval a pu s’appuyer sur ce plan d’action pour mettre un pied de façon sûre et organisée dans les logiciels libres.

Une troisième voix numérique pour des gouvernements ouverts

L’évènement « Une troisième voix numérique pour des gouvernements ouverts » a été organisé par LINAGORA dans le cadre de la Semaine du Gouvernement Ouvert. À cette occasion nous avons pu échanger autour des thèmes phares que sont les logiciels libres et l’ouverture des entités publiques. Animant l’échange, Baptiste IVOL (LINAGORA) et Mathieu GAUTHIER-PILOTE  (FACIL) ont mis en évidence les contraintes actuelles d’une société numérique aux standards fermés. Ils ont offert des perspectives de changements basés sur l’éthique, la transparence et la liberté.

« Dans la majorité des cas, les sociétés privées ou publiques se doivent de proposer des services numériques sécuritaires avec une maîtrise parfaite du cheminement des données. Les logiciels libres sont un excellent moyen de répondre à ces problématiques tout en étant au cœur de l’innovation et en bénéficiant d’une totale transparence sur la manière dont sont traités les informations. Cette transparence est un atout majeur pour installer une confiance avec le client et les données personnelles qu’il peut être amené à confier. »

Baptiste IVOL – Directeur LINAGORA Canada

Chez LINAGORA, nous en avons fait notre cœur de métier. Nous croyons profondément en l’ouverture de l’information permettant de résoudre des problèmes à grande vitesse, de ne pas de réinventer la roue, et plus important encore d’innover et de collaborer très facilement. Nous croyons donc en ce projet citoyen de troisième voie numérique qui permet d’offrir une grande agilité aux sociétés tout en jouissant d’une transparence et d’une liberté à tout moment et sans conditions.

L’éthique des logiciels libres fondée sur la transparence permet de créer une voie différente. Une alternative au GAFAM et aux BATX. Une troisième voie éthique qui séduit par la fiabilité et la liberté qu’elle offre. »

Baptiste IVOL – Directeur LINAGORA Canada

Mais cette voie numérique, ne se porte pas uniquement via les logiciels libres. C’est un projet que soutient également Mathieu GAUTHIER-PILOTE président du conseil d’administration de FACIL. En effet, en faisant l’état des lieux de l’ouverture au niveau mondial puis plus précisément sur les entités publiques canadiennes, il met en évidence l’intérêt qui s’est formé autour de l’informatique libre et des données ouvertes. Depuis la création du PGO en 2011, le Canada s’est illustré comme un état engagé et assume depuis 2018 le rôle de président du PGO. Les différentes entités publiques du Canada ont investi considérablement (à différentes échelles) dans l’utilisation de technologies libres et dans la libération des données. Par exemple, la Ville de Montréal est depuis 2013 en pleine transformation numérique dans le but de se positionner en tête des villes intelligentes au niveau mondial. D’autre part, les gouvernements provincial (Québec) et fédéral, ont chacun des portails de données ouvertes.

Finalement, le numérique libre et l’ouverture des données permettent d’offrir des perspectives nouvelles et moins contraignantes à leurs utilisateurs. Cependant, l’utilisation de ces technologies nécessite une expertise de haut niveau et que LINAGORA propose depuis près de 20 ans afin d’aider ses clients dans leurs transitions vers un numérique plus éthique. Ainsi, en cette semaine du gouvernement ouvert, il est nécessaire de constater que cette transition ne peut se produire sans l’aide et la forte volonté des services publics. C’est pourquoi l’existence de thématique et de projets citoyens comme la troisième voie numérique sont vitaux pour le numérique de demain.

Vous avez manquez l’événement ? Retrouvez la présentation ici : Pre_LINAGORA_SGO_032019_c

Événement le 14 Mars : Les gouvernements ouverts & La troisième voie numérique

Le regroupement international du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) a annoncé que la deuxième Semaine du gouvernement ouvert se déroulera du 11 au 17 mars 2019. Pendant cet événement d'envergure internationale, le Canada se joindra à d'autres pays de partout dans le monde pour célébrer la transparence, la responsabilisation et la participation au sein du gouvernement.

Dans le cadre de cette Semaine du Gouvernement Ouvert (SGO), LINAGORA le spécialiste des technologies open source a décidé de vous présenter sa vision de la troisième voie numérique.

Une voie numérique entre les géants américains et chinois qui a pour objectif de proposer un numérique, plus éthique, responsable et inclusif.

Ne manquez pas votre chance de participer et de vous joindre à des milliers de personnes au Canada et partout dans le monde qui participent à la Semaine du gouvernement ouvert!

Lors de ce 5 à 7, ce sera donc l'occasion pour LINAGORA de vous partager cette vision et pour plusieurs autres experts de vous en dire plus sur les logiciels libres et les gouvernements ouverts.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce que fait le Canada pour la Semaine du gouvernement ouvert, y compris d'autres événements qui ont lieu près de chez vous, veuillez consulter le site https://ouvert.canada.ca/fr/contenu/semaine-du-gouvernement-ouvert. Pour en apprendre davantage sur la Semaine mondiale du gouvernement ouvert, veuillez visiter le site Web du PGO.

Les logiciels libres : moteurs de la transformation numérique

Un événement organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Canada – CCIFC – dans les locaux de Dassault Systèmes.

Les intervenants de la conférence au début de la présentation.
De gauche à droite :  Brad Muncs - Symetris,
Emmanuel Durand - SATmontréal,
Baptiste Ivol - Linagora,
Claude Reeves - RedHat
Christophe Villemer - Savoir-faire Linux
De gauche à droite : Brad Muncs – Symetris,
Emmanuel Durand – SAT Montréal,
Baptiste Ivol – LINAGORA,
Claude Reeves – RedHat
Christophe Villemer – Savoir-faire Linux

Grâce à la diversité des centres d’intérêts de la CCIFC, nous avons été invités à intervenir sur l’engouement actuels des organisations publiques et privées envers les logiciels libres et open sources. Les logiciels libres étant désormais au cœur de l’innovation digitale, il nous a fait plaisir de partager à notre auditoire les avantages de ceux-ci mais également les droits et devoirs liés à leur utilisation.

Représenté par son directeur des affaires François Bouffard, notre hôte Dassault Systèmes a lancé la soirée en soulignant l’importance des données qu’une entreprise – publique ou privée – est amenée à traiter. « Les données sont le pétrole du XXI ème siècle » a-t-il dit. Le débat est lancé !

En effet, les GAFAM et BATX de ce monde ont des modèles économiques basés sur la valorisation des données alors que LINAGORA croit en une troisième voie numérique. Une voie qui portera et créera un numérique ouvert, éthique et responsable.

Alors, quels sont les avantages des logiciels libres sur les systèmes d’informations et sur la valorisation économique des données ?

Une voie numérique basée sur la transparence et l’éthique : une alternative responsable.

Baptiste Ivol – Responsable de LINAGORA Canada

L’innovation est un des premiers attraits de l’open source mais c’est la transparence qui séduit les organisations soucieuses de la confidentialité de leurs données ou de la maîtrise complète de leurs systèmes d’informations. Au sein de LINAGORA nous croyons en l’indépendance technologique des organisations – privées ou publiques – et pour cela nous offrons des garanties fiables sur un catalogue d’environ 400 logiciels libres. L’innovation, l’adaptabilité et l’éthique sont les qualités et les attributs des logiciels open sources que nous proposons à nos clients.

Pascaline Guenou
Evolix Canada

Concernant l’écosystème, il faut savoir que les nombreux acteurs du libre mondial (communautés, fondations, entreprises et services publics) ne contribuent pas seulement à leur promotion, ils leur permettent aussi d’être à la pointe de l’innovation technologique. C’est pourquoi le marché mondial des services liés à l’open source prévoit de croître de 200% d’ici 2022. De notre côté de l’atlantique, l’Amérique du nord représente à elle seule la moitié de ce marché.

Les experts sont donc convaincus et les points de vue convergent. Il est important de se tourner vers une troisième voie numérique qui se veut plus éthique, inclusive et responsable. Ce projet, porté par le PDG de LINAGORA Alexandre Zapolsky, est la clé de l’évolution du numérique et des logiciels libres !

Le logiciel libre au service d’un numérique éthique !

Retrouvez les vidéos de l’événement sur notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=Ay0D3Q-EhfE&list=PLJxEmdZvbh8EdkvM_4h0U3g8_frzglG8X

Numérique Éthique : À l’aube de la prochaine révolution industrielle

 

Intelligence artificielle, big data, Internet des Objets, info-nuagique, … Nous sommes à l’aube d’une quatrième révolution industrielle !

Chez LINAGORA nous sommes convaincus qu’une nouvelle approche d’un numérique fondé sur l’éthique doit se faire, et qu’elle passe par la mise en place de solutions open sources. Par son caractère ouvert, réactif et transparent, l’open source permet :

– Une sécurité des données inégalée, car facilement auditable et contrôlée de façon décentralisée

– Une transparence du service offert et de l’utilisation des données : ce n’est pas une boite noire où l’on ne sait pas ce qui est fait avec nos données

participants à l'événement logiciel libre organisé par LINAGORA
Un grand merci à tous les participants ! De gauche à droite : Romain Liegeois (LINAGORA), Fabian Rodriguez (Le Goût du Libre), Louis Martin (UQAM), François-William Croteau (Ville de Montréal), Baptiste Ivol (LINAGORA)

Nous avons donc décidé de réunir le 19 Septembre des acteurs de l’Open Source Québécois pour échanger et partager les points de vues sur le sujet, et les transmettre aux personnes intéressées présentes. Entreprises, journalistes, professeurs et employés de la fonction publique ont donc pu en apprendre plus sur pourquoi le logiciel libre, et comment le mettre en place.

Pour Éric Bégin, président de la société inLibro (solutions en technologies documentaires) et président de l’Association Professionnelle des Entreprises en Logiciels Libres (APELL), l’essor du logiciel libre est indispensable pour un futur éthique. Cependant il ne sera possible qu’avec certaines conditions : l’implication politique dans l’ouverture numérique gouvernementale, la présence d’entreprise références en services et logiciels libres, un accès favorisé de l’éducation au logiciels libres et leur démocratisation par l’organisation de rencontres et meet-ups via un réseau de passionnés.

 

La mise en place d’un écosystème du libre

 

Convaincre les politiques de l’apport du libre, c’est convaincre les décideurs. Il est pour cela important d’avoir des entreprises référentes vers qui l’on puisse se tourner et qui puissent fournir un accompagnement, des services et du support pour assurer un usage « industriel » des logiciels libres. L’émergences de sociétés internationales comme LINAGORA, RedHat, et plus locales comme Evolix, Libeo, le Goût du Libre et inLibro est la condition sine qua non à l’adoption massive de technologies libres par les organismes publics. Enfin, permettre à l’éducation de promouvoir et d’utiliser des logiciels libres c’est l’assurance d’avoir une relève. Pour Éric Bégin, il est d’ailleurs paradoxal de remarquer que bien souvent ce sont les étudiants qui lancent des initiatives (la Maison du Logiciel Libre) et offrent des solutions à leur université (Club Cédille de l’ETS).

A cet égard, Fabiàn Rodriguez (le Goût du Libre), lève l’alerte sur la position dominante des GAFAM dans les écoles. Comment les futurs adultes pourraient être impartiaux dans leur choix technologiques si ils ont appris avec des postes de travail Microsoft, des tablettes Apple et des services Google ? Il est du devoir des parents d’élèves et des enseignants d’empêcher le formatage dont sont victimes les plus jeunes.

Pour Fabiàn, avoir le choix des alternatives permet de rendre le pouvoir au consommateur. Mais comment et avec quoi remplacer ses services préférés ?

 

Comment quitter les services GAFAM ?

 

  1. Lister les comptes et services : quels services je souhaites quitter ou éviter, et pour quelles raisons ? Intérêt politique, protéger sa vie privée, éviter la surveillance, être maître de ses données et surtout être maître de la durée de vie de ses données (par exemple être sur que mon tweet est supprimé quand je le décide, ou qu’il n’est pas supprimé par une autorité si je ne le veux pas), …
  2. Trouver et essayer les alternatives libres : Mastodon (réseau social), Qwant (moteur de recherche), NextCloud (partage de fichier), FramaSoft, chatons (hébergement alternatif)
  3. Chercher des appuis : c’est toujours plus simple et plus encourageant de faire les choses à plusieurs
  4. Faire la transition graduellement : devenir un ermite en vivant reclus de tout service GAFAM du jour au lendemain peut être rebutant socialement. Il est préférable d’y aller progressivement de façon à intégrer le changement et les bénéfices apportés !

Entreprises et organisations : Quelles solutions pour votre indépendance numérique ?

 

Depuis 2000, LINAGORA oeuvre à la souveraineté numérique des organisations publiques et privées en proposant ses logiciels et services.

OpenPaas : Votre plateforme de collaboration « tout en un »

 

OpenPaas, plateforme logiciel libre collaborative infonuagique

OpenPaas est une plateforme collaborative 100% libre et open source, qui vous permet de centraliser toutes vos applications sur une seule plateforme web : agenda, courriel, contacts, mais aussi partage de documents sécurisé, édition de documents en ligne, vidéoconférence, messagerie instantanée, sondage sont les fonctionnalités standards d’OpenPaas.

Ensuite, on peut y ajouter vos applications métier et le relier à votre annuaire, un module de Single Sign-On permet de basculer entre les différentes applications sans se reconnecter !

Disponible en offre infonuagique pour plus de simplicité, OpenPaas peut également être installé localement pour un meilleur contrôle des données et des services.

Évolutif, son architecture en micro-services permet de personnaliser la solution à chaque besoin. Le design est également personnalisable à votre identité visuelle d’entreprise !

 

LinTO : Votre assistant professionnel respectueux de la vie privée

 

LinTO, assistant vocal intelligent, logiciel libreAujourd’hui les assistants vocaux du marché sont tous à vocation personnelle et dépendent à 100% des serveurs des GAFAM. Chez LINAGORA, nous avons une autre approche en proposant LinTO, un assistant vocal open-source et pensé pour aider les professionnels dans leur travail quotidien.

À la place d’envoyer et de traiter de façon obscure les données vocales sur les serveurs GAFAM, LinTO est indépendant et traite les données de façon transparente sur un serveur hébergé selon vos modalités.

Parfaitement intégré à la plateforme OpenPaas, LinTO vous permet de gérer vos courriels, votre agenda, et vos réunions en quelques mots !

Compte de rendu de réunion, assistance 311 des villes intelligentes, anonymisation des appels pour les services téléphoniques, … la technologie LinSTT derrière LinTO est sans limite !

Par la contribution aux projets libres, la fourniture de service professionnels, l’organisation d’événements et de lobbying politique, LINAGORA participe activement à la promotion du logiciel libre.

 

Contactez-nous au 514-037-4365 ou sur canada@linagora.com et découvrez comment vous aussi vous pourriez participer à l’émergence d’une nouvelle voie numérique à travers les logiciels libres !

SQIL 2018 : Le numérique éthique et libre

Dans le cadre de la Semaine québecoise de l’informatique libre, toute l’équipe de LINAGORA est très heureuse de vous proposer une après-midi d’échange sur le thème du numérique éthique et du logiciel libre durant une après-midi.

 

 

Big Data, traçabilité, protection des données, … À l’heure où les assistants vocaux fleurissent et où l’IA se révèle de plus en plus intrusive, des moyens colossaux sont déployés par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) et BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) pour capter toujours plus de données et les valoriser commercialement ou politiquement.

Quelle sont les solutions pour profiter de ces nouveaux services numériques tout en ayant une attitude citoyenne et responsable ?

Nous pensons qu’il faut développer une nouvelle approche d’un numérique fondé sur l’éthique. Or nous constatons bien souvent que l’on parle d’éthique à posteriori, juste après qu’un scandale éclate (Affaire Facebook-Cambridge Analytica par exemple).

Comment devenir proactif face à ces enjeux et traiter notamment les sujets de protection des données à priori ?

Chez LINAGORA nous croyons de tout cœur que la réponse est dans l’open source !

 

Retrouvez-nous le 19 Septembre à partir de 14h dans la Blockhouse au

456 Rue de la Gauchetière, Montréal,

QC H2Z 1Y5

 

Pour vous inscrire à l’évènement et pour en savoir plus :

https://linagora.eventbrite.com

 

LINAGORA au coeur de la relation franco-québecoise

La souveraineté numérique est aujourd’hui au cœur des grandes discussions politiques de part et d’autre de l’Atlantique et la marche vers les logiciels libres commence à s’accélérer au sein des organisations, et plus particulièrement dans les structures gouvernementales.

LINAGORA est un acteur majeur de l’open source et depuis plus de 18 ans nous éditons des logiciels 100% libres et gratuits. Afin de rendre l’open source simple et accessible à tous, nous accompagnons nos clients dans leurs démarches d’indépendance numérique, assurant du support, des formations et du conseil sur des technologies libres et innovantes (ESB, Architecture Orientée Service, base de données NoSQL, PostgreSQL, web avec Drupal, AngularJS, … et bien d’autres !).

Aujourd’hui nous faisons un bilan de parcours quant à notre mission d’intégration du logiciel libre dans les structures et nous constatons qu’après le succès rencontré en Europe, notre discours commence à toucher les autorités Outre-Atlantique.

En effet, le Canada est en route vers les logiciels libres : nous avons assisté dernièrement au discours de M. François Croteau concernant la volonté de Montréal de se « libérer du menottage informatique » imposé par les logiciels propriétaires (https://bit.ly/2t71M6Y). Nous étions également présents à l’intervention, en marge du G7, du Président de la République Française, Emmanuel Macron et du Premier ministre Québécois, Philippe Couillard. Ils y ont évoqué, la « bonne gouvernance » nécessaire à l’évolution des gouvernements vers un modèle ouvert (https://bit.ly/2sTlunp).

Jeudi 07 Juin 2018 à Montréal. De gauche à droite : Alexandre Zapolsky (Fondateur de LINAGORA), Philippe Couillard (Premier ministre Québécois), Emmanuel Macron (Président de la République française) et Bapiste Ivol (Responsable de la filiale canadienne de LINAGORA).

Implantés au Canada depuis 2013, nous accompagnons les organisations Québécoises et Canadiennes dans leur transformation digitale et nous avons à cœur de partager, à nos amis Canadiens, le savoir-faire en matière d’open source qui est déjà éprouvé en Europe.

Ainsi, après avoir équipé une grande partie du gouvernement français en logiciels libres avec succès : 2/3 des fonctionnaires français utilisent notre messagerie collaborative OBM et notre solution infonuagique OpenPaaS est soutenue par le gouvernement à hauteur de 30 millions d’euros, aussi, nos logiciels sont maintenant référencés dans le catalogue du Centre des Services Partagés du Québec (OBM depuis 2016 et OpenPaaS depuis 2017).

Nous sommes ainsi en étroite collaboration avec la Ville de Montréal, Hydro-Québec ou encore Metro pour traiter des problématiques d’actualités pour un grand nombre de compagnies à savoir la mise en place de systèmes infonuagique privés/hybrides ou encore la mise en place de la méthode DevOps (Intégration et déploiement continue, PaaS, etc.).

Nous sommes donc fiers de participer à cette aventure et nous espérons que notre projet de transformation digitale touchera le plus grand nombre car nous croyons au pouvoir de la communauté libre.
Si vous souhaitez de plus amples informations concernant notre société vous pouvez consulter notre vidéo.

Montréal se lance dans les logiciels libre et cherche à se libérer du « menottage » informatique

La nouvelle à été annoncé mardi par François William Croteau, le responsable de la ville intelligente, des technologies de l’information et de l’innovation au comité exécutif : la Ville de Montréal prends un tournant majeur et se dote d’une nouvelle politique sur l’utilisation et le développement de logiciels et de matériels libres d’ici à 10 ans.

L’objectif est de se libérer à terme des licences imposées par les logiciels propriétaires et de rendre ses services en technologie de l’information « ouverts, transparents et plus accessibles aux citoyens ».

Un virage radical

« La Ville de Montréal s’engage à considérer systématiquement les solutions proposées par l’industrie du libre pour tous les remplacements ou développements de logiciels et de matériel », a-t-il déclaré. Les équipes techniques de la ville, supportées par des acteurs de l’industrie, participeront aussi au développement des produits qu’elle utilisera.

Lors de la conférence de presse, M. Croteau à déclaré que les solutions du libre permettraient « à Montréal de se libérer, d’une certaine manière, des licences et du menottage informatique ».

Il a néanmoins précisé que la Ville devrait en premier lieu « se doter d’une expertise à l’interne en programmation informatique » et qu’il n’était pas possible d’évaluer l’ampleur de ces avantages pour la Ville pour le moment, bien qu’il soit convaincu que ce changement offrirait des processus plus « agiles » et plus « flexibles ».

« Si on est en mesure d’avoir des logiciels et du matériel plus flexibles et adaptables à nos besoins, plutôt que de s’adapter aux besoins des grandes entreprises, ça va nous permettre d’être meilleurs dans notre offre de services et de répondre aux besoins réels des citoyens », a-t-il dit.

Le responsable de la ville intelligente, des technologies de l’information et de l’innovation a indiqué que le passage au « libre » était une priorité de Projet Montréal car les avantages sont multiples : la flexibilité et l’adaptabilité aux besoins, la sécurité informatique, la possibilité de collaborer avec d’autres acteurs du milieu municipal et avec des institutions publiques (Union des municipalités, gouvernements, etc.) et bien sur la possibilité de réaliser des économies d’échelle et de trouver des solutions à moindre coût.

Michel-Marie MAUDET à la vitrine technologique du CSPQ

La vitrine technologique du CSPQ constitue un lieu de rencontre permettant aux entreprises de faire de la promotion ou de la formation dans le domaine des technologies de l’information et des télécommunications auprès des ministères, des organismes publics et parapublics ainsi que des sociétés d’États.

Le 02/11/2017 entre 9h et 12h, Michel-Marie MAUDET, Directeur Général Adjoint de LINAGORA vous présentera en détail notre offre de messagerie libre en infonuagique Mailincloud et fera également une projection sur la feuille de route de ce produit en présentant OpenPaaS, notre plateforme sociale en infonuagique libre, centré sur l’information et la collaboration.

Cette présentation s’inscrit dans le contexte de la mise en place du Catalogue d’offres en infonuagique du Centre de services partagés du Québec (CSPQ), pour le volet solutions de courriel.

Le rôle du CSPQ en tant que courtier en infonuagique consiste à qualifier les offres de fournisseurs en infonuagique et à les rendre accessible à la communauté gouvernementale par son catalogue.

Notre Open Plateforme a été développée en pensant aux futures modes de collaboration car à l’avenir la collaboration au sein d’une structure qu’elle soit publique ou privée se fera au moyen d’une communication transverse qui utilisera de nombreuses sources de données (courriels, documents, contacts, rendez-vous, applications métier, multiplication des interlocuteurs et des projets) et qui s’appuiera sur des moyens de communication asynchrones. Le futur logiciel de collaboration d’entreprise doit donc être capable d’agréger toutes ses données et de les pousser en fonction du contexte de l’utilisateur, c’est ce que permet de faire OpenPaaS.

Monsieur Maudet vous parlera également de l’assistant personnel LinTo. Cette assistant complémentaire à OpenPaaS est doté d’une intelligence artificielle afin de vous permettre d’effectuer une multitude d’action (Ex : ici).

Enfin, il passera également en revue les trois offres présentes au catalogue du CSPQ avant de terminer par une partie ou il répondra à vos questions.

Nous vous invitons à vous inscrire à cette matinée via le lien suivant :

02/11 : Inscription

SQIL : Semaine Québecoise de l’Informatique Libre

Dans le cadre de la Semaine Québecoise de l’Informatique Libre, LINAGORA a le plaisir de vous convier le 19 septembre 2017 à une conférence / débats dans ses locaux à Montréal au 1455 Rue Drummond.

À cette occasion, Baptiste IVOL, Responsable de LINAGORA Canada animera cette rencontre.

Il abordera le sujet du logiciel libre et de sa gouvernance en entreprise et poursuivra avec la présentation d’OpenPaaS, notre plateforme sociale en infonuagique libre, centré sur l’information et la collaboration.