Les logiciels libres, LINAGORA et la Ville de Montréal : une année 2018 sous le signe de l’innovation

Depuis plusieurs années, LINAGORA est un partenaire privilégié des équipes TI de la Ville de Montréal.

En effet, avec une expertise de plus de 18 ans et des services complets en logiciels libres (conseil juridique et stratégique, Assistance technique, Édition, Support et Maintenance), LINAGORA à su accompagner depuis 2013 la Ville de Montréal dans sa transition vers les logiciels libres.

L’histoire a donc commencé en 2013 avec un premier mandat de conseil général (voir conseil) avant de continuer en 2014 avec une étude plus détaillée portée sur les logiciels de bureautique.

Une fois les réflexions stratégiques menées, LINAGORA a pu apporter à la ville toute son expertise technique. Ainsi, depuis 2016, LINAGORA a accompagné la Ville de Montréal dans une multitude de projets utilisant les technologies libres suivantes : Docker, Jenkins, Kubernetes, Kong, Gluu, OpenStack, AWX, Ansible, etc.

C’est donc tout naturellement qu’en 2018, la Ville de Montréal a décidé d’adopter une véritable politique en matière de logiciel et de matériel libre (voir la politique ici)

Plus que jamais la révolution est en marche. Avec une volonté affichée de devenir pionnière en matière de Ville Intelligente et Numérique, nous ne pouvons que constater que la Ville fait depuis plus de 5 ans maintenant les bons choix technologiques. Pour en savoir plus, consultez le retour d’expériences des équipes TI de la Ville : https://www.cncf.io/montreal-case-study/

Comment tirer le meilleur parti des logiciels libres ? Exemple d’Hydro-Québec

Photo: THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Hydro-Québec a souhaité mener une étude pour identifier les opportunités de projets qui pourraient être réalisées avec des solutions open source. L’objectif à moyen terme est de s’organiser pour tirer parti des logiciels libres à 100%, permettant d‘améliorer la compétitivité d’Hydro-Québec.

Chez LINAGORA, des experts sont continuellement en veille active pour analyser les tendances technologiques et bonnes pratiques. Couplé à nos nombreux retours clients et connaissance des problématiques d’entreprises, nous sommes plus à même d’évaluer objectivement l’impact et le TCO (Total Cost of Ownership) lié à l’entrée de logiciels libres dans votre SI. Nous vous aidons ensuite à les implanter en fournissant un plan d’action.

Tout cela est packagé dans une offre, le SDOS (Schema Directeur Open Source), que nous personnalisons en fonction de chaque clients.

Déroulement du SDOS sur 15 semaines pour Hydro-Québec :

  1. Contexte Stratégique : Nous avons tout d’abord réalisé une analyse de contexte, en faisans une quinzaine d’entretiens à plusieurs niveaux (DSI, architectes, analystes, techniciens).
  2. Contexte technologique : Nous avons ensuite établi une cartographie des technologies utilisées, qui servira de base à notre étude
  3. Inventaire des opportunités : Nous avons ensuite rédigé une liste d’opportunités de migration vers l’open source en fonction de vos technologies utilisées actuellement chez Hydro-Québec, et des besoins ou contraintes exprimés dans la première étape.
  4. Plan d’action : En fonction du TCO de chaque opportunité décelée, nous avons proposé un plan d’action pour les technologies open source pertinentes.
  5. Livraison : Au travers d’une soutenance, nous avons finalement délivré les recommandations de LINAGORA concernant le plan stratégique et l’entrée de l’open source dans le SI d’Hydro-Québec. En parallèle, nous avons livré le compte rendu des entretiens, le documents d’évaluation d’opportunités open source et notre document de recommandation.

Au final, plusieurs recommandations ont été suivies, à commencer par la migration vers un serveur d’application open source ! Mais plus que des recommandations, Hydro-Québec peut maintenant s’appuyer sur une étude complète pour mettre en place sa gouvernance et maîtriser dans le temps les coûts d’utilisation de l’open source.

Si vous aussi vous souhaitez, comme Hydro-Québec, vous organiser dès à présent pour tirer le meilleur parti de l’open source, contactez nous sur canada@linagora.com pour que l’on puisse mettre nos experts à votre disposition !

Introduire de l’agilité dans son SI : l’exemple de la Ville de Laval

Photo : Vincent Champagne, radio canada

La Ville de Laval envisageait plusieurs changement dans son Système d’Information pour des logiciels libres mais ne savait pas comment organiser cette transformation.

Nous leur avons présenté notre offre de SDOS, (Schema Directeur Open Source), et avons profité d’une période de rénovation pour introduire de l’agilité et plus de sécurité au cœur de leur SI.

L’objectif étant de minimiser les coûts d’entretien, et d’optimiser l’efficacité et l’utilisation massive des solutions libres sélectionnées à intégrer.

Déroulement du SDOS sur 6 semaines pour la Ville de Laval :

  1. Contexte Stratégique : Nous avons tout d’abord réalisé une analyse de contexte, en faisans une dizaine d’entretiens à plusieurs niveaux (DSI, architectes, analystes, techniciens).
  2. Contexte technologique : Nous avons ensuite établi une cartographie des technologies utilisées, qui servira de base à notre étude
  3. Inventaire des opportunités : Nous avons ensuite rédigé une liste d’opportunités de migration vers l’open source en fonction de vos technologies utilisées actuellement à la Ville de Laval, et des besoins en agilité et contraintes de sécurité exprimés dans la première étape.
  4. Plan d’action : En fonction du TCO de chaque opportunité décelée, nous avons proposé un plan d’action pour les technologies open source pertinentes.
  5. Livraison : Au travers d’une soutenance, nous avons finalement délivré les recommandations de LINAGORA concernant le plan stratégique et l’entrée de l’open source dans le SI d’Hydro-Québec. En parallèle, nous avons livré le compte rendu des entretiens, le documents d’évaluation d’opportunités open source et notre document de recommandation.

 

En résultat, la Ville de Laval a pu s’appuyer sur ce plan d’action pour mettre un pied de façon sûre et organisée dans les logiciels libres.