Comment tirer le meilleur parti des logiciels libres ? Exemple d’Hydro-Québec

Photo: THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Hydro-Québec a souhaité mener une étude pour identifier les opportunités de projets qui pourraient être réalisées avec des solutions open source. L’objectif à moyen terme est de s’organiser pour tirer parti des logiciels libres à 100%, permettant d‘améliorer la compétitivité d’Hydro-Québec.

Chez LINAGORA, des experts sont continuellement en veille active pour analyser les tendances technologiques et bonnes pratiques. Couplé à nos nombreux retours clients et connaissance des problématiques d’entreprises, nous sommes plus à même d’évaluer objectivement l’impact et le TCO (Total Cost of Ownership) lié à l’entrée de logiciels libres dans votre SI. Nous vous aidons ensuite à les implanter en fournissant un plan d’action.

Tout cela est packagé dans une offre, le SDOS (Schema Directeur Open Source), que nous personnalisons en fonction de chaque clients.

Déroulement du SDOS sur 15 semaines pour Hydro-Québec :

  1. Contexte Stratégique : Nous avons tout d’abord réalisé une analyse de contexte, en faisans une quinzaine d’entretiens à plusieurs niveaux (DSI, architectes, analystes, techniciens).
  2. Contexte technologique : Nous avons ensuite établi une cartographie des technologies utilisées, qui servira de base à notre étude
  3. Inventaire des opportunités : Nous avons ensuite rédigé une liste d’opportunités de migration vers l’open source en fonction de vos technologies utilisées actuellement chez Hydro-Québec, et des besoins ou contraintes exprimés dans la première étape.
  4. Plan d’action : En fonction du TCO de chaque opportunité décelée, nous avons proposé un plan d’action pour les technologies open source pertinentes.
  5. Livraison : Au travers d’une soutenance, nous avons finalement délivré les recommandations de LINAGORA concernant le plan stratégique et l’entrée de l’open source dans le SI d’Hydro-Québec. En parallèle, nous avons livré le compte rendu des entretiens, le documents d’évaluation d’opportunités open source et notre document de recommandation.

Au final, plusieurs recommandations ont été suivies, à commencer par la migration vers un serveur d’application open source ! Mais plus que des recommandations, Hydro-Québec peut maintenant s’appuyer sur une étude complète pour mettre en place sa gouvernance et maîtriser dans le temps les coûts d’utilisation de l’open source.

Si vous aussi vous souhaitez, comme Hydro-Québec, vous organiser dès à présent pour tirer le meilleur parti de l’open source, contactez nous sur canada@linagora.com pour que l’on puisse mettre nos experts à votre disposition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 62 = 63